Dès la naissance et jusqu’à la fin de sa croissance, un enfant peut être amené à faire des séances de kinésithérapie. Les principales prises en charges concernent les troubles respiratoires, l’orthopédie (malposition de pied, problème de hanche, de torticolis, plexus brachial, ou scoliose), problèmes de transit ou retard de développement psychomoteur.

 

Kinésithérapie respiratoire

La kinésithérapie respiratoire est un ensemble de techniques permettant d’aider un enfant à expectorer les sécrétions présentes dans l’arbre bronchique.

Lorsqu’un bébé a une bronchiolite, il n’a généralement pas assez de force pour tousser et évacuer le mucus qui encombre ses bronches; la kiné respiratoire va lui venir en aide pour nettoyer ses poumons. Par la technique de l’augmentation du flux expiratoire (AFE), le kinésithérapeute va décoller les sécrétions, puis les envoyer vers la bouche du bébé d’où elles pourront être crachées ou avalées.

Ne tardez pas à prendre rendez-vous pour la première séance, inutile d’attendre que l’état de votre enfant ne s’aggrave pour commencer le traitement.

Qu'est ce que la bronchiolite ?

La bronchiolite est une infection virale. C’est une maladie respiratoire qui touche les bronchioles (prolongements des bronches qui s’étendent jusqu’aux alvéoles). Elle génère une inflammation qui provoque une hypersécrétion de mucus obstruant les bronches. La bronchiolite touche essentiellement les nourrissons de 1 mois à 2 ans. Si votre nourrisson est enrhumé, il faut désencombrer son nez avec du sérum physiologique, cela évite la progression vers les bronches. 

Quels en sont les symptomes ?

La bronchiolite débute par un rhume accompagné éventuellement d’une petite fièvre (38,5°C). S’ensuit une toux, souvent sèche, qui se transforme dans les 24 à 72 h en gêne respiratoire, avec une respiration sifflante. L’enfant fatigue, dort mal et manque d’appétit.

Philippe TOUZEAU

Ostéopathe D.O

est formé en Ostéopathie pédiatrique par l'école d'ostéopathie de Genève